Des plantes
pour une santé optimale !

Accueil > Les conseils de l'herboriste > Réguler son cholésterol

   Conseils pour réguler son cholestérol

  • Définition et explications
  • Les conseils généraux
  • Les produits et recettes conseillés

  Définition du cholestérol

      Le terme cholestérol tire son nom du Grec ancien "chole" qui veut dire "bile" et "stereos" "solides". On peut le rencontrer souvent au sein des calculs biliaires.

      Le cholestérol est un composé de la famille des lipides élémentaires; d’un point de vue chimique, par une analyse de sang, ses valeurs sont exprimées sous la forme de :  H D L (high density lipoprotéine), ou « bon cholestérol »,  L D L (low density lipoprotéine), ou « mauvais cholestérol). Lors d’une analyse de sang, l’on considère généralement que un cholestérol doit être inférieur à 2,20g, avec un H D L supérieur à 0,40g et un  L D L inférieur à 1,30g, et les triglycérides inférieurs à 1,50g.

      Le bon cholestérol (H D L), est celui qui circule, qui nettoie et qui ne se dépose pas sur les artères. 

        Le mauvais cholestérol ( L D L), est celui qui va se coller sur les tissus, les parois des vaisseaux et artères sous la forme de dépôts ; sur ces dépôts, des agrégats de calcaire, de calcium vont pouvoir se fixer, diminuant ainsi la lumière de l’artère, c’est à dire son diamètre. 

        Il est couramment admis que le cholestérol présent dans notre corps provient pour 2/3 de la biosynthèse au niveau du foie et pour 1/3 de l’alimentation.

         Environ 1/3 des français a une hypercholestérolémie.....!!!

 Conseils pour avoir un bon cholestérol ( H D L)

  •     Pour avoir un bon cholestérol et éviter le durcissement des artères, des parois artérielles, leur épaississement, il va falloir limiter par une nouvelle alimentation et hygiène de vie, tous les facteurs « stressants » responsables en partie de cet état.  

       Un petit rappel sur la notion de lipides : Les lipides sont constitués d’acides gras ; ils contiennent tous obligatoirement, du carbone, de l’hydrogène, et accessoirement azote, phosphore, soufre, iode, e.t.c… Ces acides gras sont divisés en deux groupes principaux :   

  • Les acides gras saturés dont la molécule n’est plus apte à fixer de nouveaux atomes d’hydrogène, sans perdre ses propriétés acides  (beurre, matières grasses animales, charcuterie…) 
  • Les acides gras non saturés  dont la molécule est plus ou moins capable de fixer de nouveaux atomes d’hydrogènes.
    1’ Les acides gras saturés sont des molécules qui favorisent les dépôts, et une augmentation très sensible du cholestérol L D L, ou mauvais cholestérol.
    2’ Les acides gras non saturés et polyinsaturés (A G P I) proviennent essentiellement de source végétale ( huile de colza, lin, cameline, tournesol, olive, huile de germe de blé),et aussi de poissons riches en oméga3 (harengs, sardines, maquereaux,anchois,saumon,thon)
  • Bien penser que les huiles de lin, cameline,colza, germe de blé ne se cuisent pas; l'huile d'olive supporte mieux la cuisson, et éviter de la faire fumer; lors des cuissons, bien veiller à ne pas faire dorer les aliments, à ne pas les roussir afin d'éviter la réaction de maillard; tout huile ou corps gras qui cuirait et fumerait se changerait alors en corps gras saturés, et ces corps gras seraient alors rendus aptes à "cartonner" et durcir nos artères...

Pour une meilleure diététique alimentaire, il conviendrait de :

  Il est important pour avoir un bon taux de cholestérol, un "bon cholestérol", de drainer le foie, puisque nous l'avons vu dans la définition elle même que le bon cholestérol est essentiellement du à un bon fonctionnement du foie, puisque c'est essentiellement le foie qui va permettre de le synthétiser.

#Le cholestérol est un lipide indispensable à l’organisme ; le foie en produit environ 75% de celui présent et les 25% restants sont fournis par les aliments…

   Il est aussi important de suivre les recommandations ci - après :

  • réduire la consommation de produits laitiers ( lait ,beurre, fromages) ;  
  • diminuer la consommation de produits carnés ( viandes grasses, charcuteries) ; 
  • consommer avec modération les viandes maigres de type volailles, poulet, dinde, sans la peau ;
  • il serait préférable également de favoriser la consommation des produits d’origine végétale, légumes, fruits, céréales, huiles,  ainsi que la consommation des poissons gras ;
  • penser aussi à réduire les fritures, à réduire le temps de cuisson au profit de la cuisson à l’étouffée et à la vapeur ;
  • augmenter la ration des fibres contenues naturellement dans les fruits, les légumes, les céréales complètes « bios » ; en effet leur consommation , grâce à ses fibres permet de diminuer l’absorption  du cholestérol au niveau intestinal et consécutivement dans le sang .
  • remplacer le plus possible les produits laitiers animaux par des produits laitiers végétaux enrichis en calcium, à l'exception du lait d’amande qui est naturellement très riche en calcium;
  •  réduire les produits laitiers animaux ne veut pas dire les supprimer, et on peut toujours en quantité raisonnable apprécier une petite quantité de fromage de qualité, achetée chez nos producteurs locaux, et pourquoi pas accompagné d'un verre de vin rouge de nos Côtes Catalanes( riche en polyphénols), le tout étant de ne pas systématiser tous les jours ce type d'aliments, mais plutôt d'en faire un extra, ce qui  rend encore plus appréciable sa consommation, du fait que cela ne fait pas partie de notre quotidien.
Les bonnes combinaisons alimentaires

LES SECRETS DE L’HERBORISTERIE MODERNE YVES MOREAU POUR AUGMENTER LE BON CHOLESTÉROL :

  1. une tisane à boire à raison de un bol matin et soir ;
    Composition : aubier de tilleul, bardane(racines), fenouil(semences) ;
  2. Mettre 2 cuillères à soupe du mélange pour un demi litre d’eau froide, faire bouillir 15’ et laisser infuser 15’ ; filtrer et boire en 2 fois ; la moitié le matin à jeun et l’autre moitié le soir. Boire cette tisane la semaine avec une pause le w.e, par exemple.
  3. les compléments alimentaires 
    - la levure de riz rouge : Elle provient d’un champignon microscopique élevé sur du riz rouge
    Posologie : de 600mg à 1200mg jour. 
    -levure de riz rouge, oméga 3, 6, 9, et coenzyme Q10
    Posologie : 1 à 2 capsule par jour  
    - huile de saumon plus vitamine E 
    posologie, 3 à 4 capsules par jour au cours des repas  
    - omégadose  
    - chrysantellum américanum
    Posologie : 2 fois 2 gel par jour  
    - colessine  
    - lécithine de soja
    Posologie : 1 capsule au cours des 2 principaux repas, ou 2 cuillères à soupe midi et soir   

LA RECETTE DU MOMENT : 

« Pavé de saumon aux fumet d’herbes aromatiques et tamari »

  Pour 4 personnes : 4 pavés de saumon frais, aneth (en herbes sèches), fenouil (en graines), sauce tamari ou sauce soja, citron, papier sulfurisé ou papier cuisson;

  Prendre une grande casserole y verser un fonds d’eau et laisser frémir l’eau, et,

  Pendant ce temps emballer individuellement chaque pavé dans une grande feuille de papier cuisson;  sur chaque morceau, déposer une cuillerée à café d’ herbes d’aneth, une cuillerée à café de graines de fenouil, une cuillerée à café de sauce tamari ou soja;

  Former une aumônière pour chaque morceau en refermant hermétiquement le papier cuisson, et plonger ces aumônières dans le fonds de casserole d’eau frémissante et laisser cuire à l’étouffée pendant environ 10 à 15 minutes, et, savourer un pur délice…avec un filet de citron…

Ce qu'il faut retenir :

  • 1- Le cholestérol est un lipide indispensable à l’organisme ; le foie en produit environ 75% de celui présent et les 25% restants sont fournis par les aliments… 
  • 2- les mauvaises habitudes alimentaires et l’hérédité le font augmenter, les rations caloriques trop élevées, le tabagisme et l’absence de sport, ainsi que tous les stress d’origines diverses.
  • 3- le bon cholestérol H D L, a un effet nettoyant, émulsifiant des vaisseaux et des artères. 
  • 4- le mauvais cholestérol L D L, peut se déposer sur les parois artérielles, y faire des « collages », agrégats , ce qui va diminuer de plus en plus la lumière artérielle (diamètre des artères).   Des plaques d’athéromes peuvent donc se former, avec des risques de thromboses, si des caillots et des agrégats se détachent, provoquant un ralentissement, voire une obstruction du passage de ces dits agrégats dans l’artère…
    Des risques donc en cas d’hypercholestérolémie élevée : au niveau des artères, au niveau des coronaires, au niveau du cerveau....etc...
  • 5 -Une nécessité de réduire tous les facteurs « stressants » :  

 - Par une diminution du tabagisme (en effet en cas de consommation de tabac, dans les 30 minutes de la consommation du tabac, les artères ont tendance à se « resserrer », augmentant ainsi les risques d’accidents) ;  

 - Avec une nécessité aussi d’augmenter les A G P I (acides gras poly insaturés) 

 - Avec une diminution de la sédentarité  

- Par une surveillance du diabète de type 2 

 - Par une diminution de la ration calorique et d’un éventuel surpoids

 - Chez la femme, la baisse du taux d’estrogènes tend aussi à faire augmenter le taux du L D L ; certains médicaments progestatifs, corticostéroïdes tendent aussi à élever le L D L.

Les causes du cholestérol sont multiples, et il n’y a pas de cause unique, d’où la nécessité de bien prendre en compte les chapitres énoncés afin de limiter les conséquences et les risques. 

                                Taux sanguin de cholestérol   :

   Valeurs normales  :

   Cholestérol total     :                             <2g /L  soit <5,1mmol /L 

   L D L (mauvais cholestérol)               < 1,6g/L soit < 4,1mmol/L   

   H D L (bon cholestérol)                       > 0,35g/L soit >O,9mmol/L  

   Triglycérides                                          < 2g/L soit< 2,3mmol/L

Voir tous les produits naturels pour réguler le cholestérol

Vous aimerez sûrement ...