Des plantes
pour une santé optimale !

Le produit a été ajouté à votre panier.

Accueil > Compléments alimentaires > Macérats de bourgeons

Macérats de bourgeons

Le macérat glycériné est un complément alimentaire naturel obtenu avec les plus jeunes parties de la plante fraîche c'est à dire les bourgeons, les jeunes pousses, les chatons,  les radicelles et les jeunes écorces de tiges et de racines.

Il s'agit de fabrication à taille humaine avec des standards de qualité très élevés.

Les bourgeons ou jeunes pousses sélectionnés par M. MOREAU proviennent uniquement de végétaux issus de plantes sauvages fraîchement cueillies et labellisées en agriculture biologique.

Le bourgeon ou jeune pousse ou radicelle, embryon très fragiles est respecté dans son intégralité : pas de température élevée d’extraction qui tue la plante, pas de congélation qui modifie la structure cellulaire de la plante, pas de broyage qui casse les fibres et les cellules. La macération est réalisée avec un mélange eau+alcool+glycérine végétale, ce qui permet d'extraire l'intégralité des principes actifs avec degré d' alcool très faible.

> En savoir plus sur les macérâts de bourgeons.

< Page précédente 1 -2 -3 Page suivante >
Tout afficher

En savoir plus sur les macérâts de bourgeons

Lorsque nous parlons de bourgeons, en fait, il s'agit de macérations faites dans de l'eau, de l'alcool et de la glycérine, ce qui permet d'obtenir un macérât glycériné.

Traditionnellement, on utilise les bourgeons en grande majorité, et aussi les jeunes pousses, chatons, radicelles, écorces de racines...

Dans son premier âge, durant sa période de croissance, la plante  a une plus grande vitalité, une plus grande concentration en principes actifs, et au niveau du bourgeon en particulier où le maximum d'énergie est présent; pour simplifier, si vous prenez une salade à peine formée, vous aurez une salade croquante, fraiche et par contre si vous prenez une salade à un stade où elle est très développée, alors vous aurez une salade avec davantage de fibres sur toutes les feuilles externes, contrairement à celles du cœur qui seront plus tendres, plus gouteuses et aussi plus concentrées en principes actifs.

On nomme aussi les bourgeons, "embryons" (embryons végétaux, qui n'ont rien avoir avec des embryons animaux), qui sont considérés comme les parties de la plante qui contiennent le totum de la plante, c'est à dire la totalité des principes actifs, qui peuvent être contenus dans la plante;
par exemple dans le bourgeon de tilleul, on pourra retrouver et les propriétés des fleurs de tilleul et aussi les propriétés de l'aubier de tilleul, donc plusieurs propriétés réunies sous une même présentation.

L'efficacité de cette préparation à base de bourgeons, repose sur les principes actifs qui se révèlent suractivés. En effet les études ont démontré que le végétal  à son tout premier âge (embryon), est un concentré surpuissant qui renferme toute son énergie, le totum actif, dans les tissus embryonnaires. Les bourgeons et jeunes pousses présentent une richesse incomparable en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes et acides aminés. Ce concentré de principes actifs diminue tout au long du processus de la croissance de la plante.

La préparation du macérât glycériné : le jeune tissu sélectioné sur la plante fraîche est mis en macération dans un mélange alcool/glycérine. Après macération de 3 semaines et filtration, le liquide obtenu est dilué au dixième avec un mélange eau/alcool/glycérine pour obtenir le macérât glycériné.

L'herboristerie moderne élabore ces macérâts glycérinés à partir de bourgeons et jeunes pousses issus de l'agriculture biologique ou sauvage. Ce qui importe avec les bourgeons, est une fois de plus, la qualité des ingrédients mis en œuvre bien sur, la qualité des plantes, et aussi la façon de préparer ces macérats, et enfin la façon de les consommer, le bon usage.

Le macérât de bourgeons étant très concentré en principes actifs, il estconseillé de prendre 5 gouttes par prise à raison de 3 prises par jour. La macérât concentré peut être donné aux enfants en réduisant le dosage. Un peu comme pour l'homéopathie, bien insaliver les gouttes favorisera une absorption optimale, et sera mieux que de les utiliser dilués dans de l'eau. Toujours doivent primer qualité et bonne utilisation, afin d’optimiser les bienfaits.