Des plantes
pour une santé optimale !

Accueil > Les astuces et recettes > Les astuces > Les solutions naturelles pour une sexualité épanouie et optimale

Comment booster naturellement votre sexualité ?

   Pour éprouver du plaisir, trois paramètres doivent se mettre en marche au cours d'un acte sexuel et tout se passe au niveau du cerveau : la production d' hormones commandées par l'hypophyse, notre système nerveux et notre psychisme (système nerveux parasympathique). Lorsque ces mécanismes neuro hormonaux se trouvent en parfait équilibre, notre corps déclenche une suite d'actions invariables :

=> pour l'homme : envie, désir, érection, éjaculation 

=>  pour la femme : envie, désir, lubrification vaginale grâce aux glandes de Bartholin, gonflement des tissus érectiles, "éjaculation" grâce aux glandes de Skene.

  Suivant le ressenti de chacun il peut se produire lors de l'acte charnel, une éjaculation sans érection, une éjaculation sans orgasme, un orgasme sans éjaculation, un orgasme sans érection...

  L'amour est un grand sécréteur d'hormones 

  La testostérone intervient d'abord dans la montée du désir sexuel et de l'envie de son partenaire. Cette hormone envoie des signaux au cerveau qui déclenche alors des pensées érotiques, des fantasmes sexuels. La testostérone permet de ressentir du plaisir et d'augmenter l'érection au cours de l'acte sexuel. La sécrétion de testostérone est indispensable pour la relation sexuelle tant pour l'homme que pour la femme bien que cette hormone soit moins concentrée chez la femme.

  Une fois le désir et l'envie déclenchés, le cerveau sécrète alors de la dopamine qui nous procure une sensation de bien-être total quand nous ressentons du plaisir à faire l'amour. Une autre hormone, la sérotonine, est produite lorsque l'on ressent la sensation de manque de l'autre, loin de lui. En effet cette hormone régule nos humeurs.

  Enfin au point le plus haut du plaisir, lors de l'orgasme, notre cerveau sécrète en masse des endorphines, qui nous euphorisent et nous transportent dans un état second avec une sensation de plénitude intégrale, l'impression de planer. La libération de ces  endorphines procure un état semblable à la prise de drogues telles que l'opium ou encore la morphine.


 Les incidents sexuels chez l'homme

  Comment fonctionne l'érection

  Le sexe de l'homme est composé de tissus vasculaires qui forment d'innombrables cavités ou petites poches qui se gorgent de sang au moment de l'excitation : augmentation du débit de sang et fermeture des petites veines qui retiennent le sang en l'interdisant de sortir.

  Les dysfonctionnements érectiles

  L'andropause touche certains hommes et s'accompagne d'une chute d'hormones, c'est une période qui peut s'avérer difficile pour vivre pleinement votre sexualité au masculin.

  L'homme peut rencontrer également au cours de sa sexualité divers dysfonctionnements de l'érection : vous savez celle qu'on surnomme plus communément "la panne". Or l'union sexuelle, le coït,  dépend de l'érection, c'est dire si l'homme peut être affecté par ces situations de "panne", il met en jeu sa virilité

  Les difficultés rencontrées au cours de la vie sexuelle de l'homme peuvent provenir de l'absence de désir, de causes diverses relevant du psychisme ou d'ordre organique.

  Dans la relation sexuelle, l'homme qui a envie de combler sa partenaire et de répondre à ses attentes, peut ressentir de l'appréhension, l'angoisse, de la peur (peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être assez performant, assez endurant...). Les émotions qui se déclenchent dans le cerveau de l'homme telles que le stress, la peur, la nervosité, l'anxiété et la colère, interfèrent avec le système cérébral de l'érection. En effet ces émotions libèrent de l'adrénaline qui bloque les vaisseaux diminuant alors la circulation sanguine et pour finir un blocage de l'érection. 

  La prise d'alcool, de tabac, de café, d'excitants, de drogue ... peuvent altérer voire endommager le mécanisme de l'érection.

  En cas d'éjaculation précoce, qui touche environ le tiers des hommes, une simple pression sur la base du sexe pendant le rapport permet de retarder l'éjaculation. A l'inverse, l'homme peut ne pas atteindre  l'orgasme car il reste trop longtemps en érection.


 La sexualité au féminin

  Tout au long de sa vie, la femme est touchée par des cycles qui influencent son système hormonal, ce qui peut avoir des conséquences sur sa sexualité.

  Les syndromes prémenstruels peuvent engendrer des inconforts physiques et/ou psychiques d'intensité plus ou moins grande ce qui constitue une barrière au désir et  au rapport sexuel.

  Pendant la grossesse et souvent au cours des 6 premiers mois, la libido est en baisse. A contrario après cette période, les modifications hormonales améliorent les montées de désir et le plaisir est accru. Avec l'arrivée de bébé, le couple subit un bouleversement ce qui est peu favorable généralement à une sexualité épanouie.

  La chute brutale des hormones (œstrogène et progestérone) qui accompagne la ménopause, entraîne chez certaines femmes une baisse de la libido. Il n'empêche que l'appétit sexuel s'accentue après la ménopause.

  La baisse ou la perte totale du désir peut survenir au cours de la vie sexuelle féminine en fonction des événements de la vie, de l'influence psychique et morale, de la relation du couple, de l'état de santé.

  Certaines femmes sont touchées par la frigidité, c'est-à-dire que tout plaisir et ressenti sexuel sont absents au cours du rapport sexuel. Les causes de frigidité peuvent être d'origine psychiques, organiques ou toxiques.


 Doper et tonifier votre sexualité avec les plantes

  Certaines plantes pourront permettre d'améliorer la circulation sanguine, et donc seront particulièrement favorables pour l'érection qui sera plus rapide, plus tonique et plus longue et pour la femme les plantes vasodilatatrices auront une action globale sur l'excitation.

  D'autres plantes à action plus large pourront stimuler et renforcer le tonus sexuel, l'émotionnel, le désir, les cinq sens...

  Ainsi, on appelle plantes aphrodisiaques, les plantes qui ont le pouvoir de réveiller et d'exciter le désir, de donner l'envie de faire l'amour, de faciliter et d'améliorer l'acte sexuel.

  Ces plantes dites aphrodisiaques ont un pouvoir excitant (ce qui provoquera l'apparition du désir), un pouvoir tonifiant (ce qui prolongera le plaisir) ou les deux combinés.

Nous avons sélectionné pour vous les meilleures  plantes aphrodisiaques (reconnues pour leurs vertus stimulantes et excitantes des fonctions sexuelles  pour améliorer, gérer et profiter au mieux du plaisir sexuel) :

Les plantes aphrodisiaques d'Europe

  • La Sarriette, (Satureja montana, plante, famille des Lamiacées) => La sarriette est surnommée "le gingembre provençal", la sarriette offre des vertus aphrodisiaques.  Preuve en est qu'au Moyen-Age, la sarriette était strictement interdite dans les jardinets des Monastères. La sarriette est donc tonique des fonctions sexuelles et intellectuelles.
  • La verveine, (Verbena officinalis, plante feuilles, famille Verbenacées) => Surnommée "Herbe de Vénus", il était de coutume que les femmes se parent d'un collier de Verveine officinale pour exciter leur amant. La verveine officinale stimule le système nerveux parasympathique
Il existe également d'autres plantes tonifiantes des fonctions sexuelles telles que : Origan, Marjolaine, Thym. Et des plantes qui améliorent la circulation veineuse et qui peuvent avoir un impact sur la qualité de l'érection : Vigne rouge, Ginkgo Biloba...

Les plantes aphrodisiaques d'Amérique du Sud

  • Le Muira Puamaptychopetaleum olacoides, écorce => Les indiens d'Amazonie le consomme généreusement depuis bien longtemps et ils en connaissent le secret : son principe actif alcaloïde, la muirapuamine, offre des propriétés vasodilatatrices pour déclencher l'érection et la prolonger pendant l'acte sexuel. Les Antillais  utilisent le muira puama pour améliorer leur vigueur sexuelle et ils préparent une macération de bois bandé et de rhum pour renforcer la puissance sexuelle.
  • La Maca, Lepidium meyenii, tubercule, famille Bracicacées => Dans les Andes, en médecine Péruvienne, la Maca est utilisée pour son action hormonale sur les 2 sexes (la maca contient 4 alcaloïdes). Utilisée en cures, la maca est un excellent tonique sexuel, elle permet d'augmenter les performances sexuelles par une stimulation de l'érection et la maca intensifie le désir et le plaisir. La maca s’avère utile également chez la femme pour les bouffées de chaleur en préménopause, ménopause et postménopause, et pour éviter les inconvénients du syndrome prémenstruel. 

Laisser un commentaire :

Les champs marqués d'une * sont obligatoires